MENU

Notre sélection de Coteaux du Layon Chaume

Depuis 1950, Chaume constituait une dénomination de village au sein de l'appellation Coteaux du Layon. L'appellation Chaume avait été obtenue une première fois en 2003 assortie de la mention "Premier Cru". Les vins des millésimes 2002, 2003 et 2004 ont ainsi été commercialisés sous l'appellation Chaume- Premier cru des Coteaux du Layon. Un arrêt du Conseil d'Etat du 27 juillet 2005 avait annulé cette reconnaissance au motif qu'une mention "Premier Cru" donnait une impression de hiérarchisation par rapport aux crus voisins. L'appellation Chaume Premier cru des Coteaux du Layon n'a donc existé que pour les vins des millésimes 2002, 2003 et 2004. Elle a été remplacée par l'appellation Chaume, par décret du 21 février 2007. Cependant, Le 30 mars 2009 le Conseil d'Etat a de nouveau annulé l'AOC, lui reprochant d'affaiblir la notorité de l'AOC Quarts-de-Chaume. Depuis le millésime 2009, les vins sont à nouveau produits sous l'appellation Coteaux-du-Layon Chaume.

Sur le fond, ce vignoble, anciennement classé AOC, couvre une superficie de 70 hectares sur la commune de Rochefort-sur-Loire pour une production annuelle ne dépassant pas les 1.100 hectolitres. Le vin est exclusivement élaboré à partir de Chenin et bénéficie de l'action de la pourriture noble. Le grain est récolté manuellement à surmaturité par tries successives. Sa robe est jaune soutenu à dorée. Le vin de Chaume peut se garder une dizaine d'années, voire beaucoup plus selon les millésimes. Au sein de l'appellation, on distinguera le vin proposé par le Château de la Roulerie.

Notre sélection de Vins de Loire