MENU

Domaine Charles Joguet

ExcellenceDeLoire.com ExcellenceDeLoire.com ExcellenceDeLoire.com ExcellenceDeLoire.com

L’AOC Chinon :
Le domaine Charles Joguet est établi au cœur du Val de Loire, sur la prestigieuse aire d’appellation Chinon. Cette dernière bénéficie de l’Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1937. Son vignoble se trouve entre la Vienne et la Loire, près de Tours. Il est cultivé de vignes depuis le XIIe siècle, bien avant que sa renommée soit célébrée si joliment par Rabelais. Vaste de 2300 ha, l’AOC Chinon s’étend sur dix-neuf communes où est conduit principalement le cépage Cabernet Franc. Le Chenin Blanc ou « Pineau de Loire » reste un cépage secondaire, sa vinification étant à l’origine de vins blancs correspondant à moins de 1 % de la production totale. Les cépages sont conduits soit sur des terrasses graveleuses, pour donner les « vins de Pâques » ou les « vins de Printemps », légers et parfumés, soit sur des coteaux argilo-calcaire et argilo-siliceux, pour des cuvées de très bonne garde. Ainsi, les cuvées en appellation Chinon seront à déguster dès leur prime jeunesse ou après de longues années selon leur terroir d’origine.

 

Le domaine Charles Joguet :
Le domaine Charles Joguet est fondé en 1957, mais le vignoble était déjà cultivé de Cabernet Franc dès 1830 pour la propriété de Sazilly, et vers 1789 pour le Clos de la Dioterie. Avant de devenir vigneron, Charles Joguet étudiait l’art de la peinture et de la sculpture à Paris. À la mort de son père et aidé par sa mère, Joguet-Malecault, il reprend en main la propriété familiale et la dirige avec patience et modestie. Toutefois, la grande qualité des vins du Clos de la Dioterie, actuellement célèbre pour l’âge de ses vignes (en moyenne 80 ans) et pour son terroir, anime son désir d’approfondir l’art de l’œnologie.

 

Ouvert d’esprit et perspicace, Charles Joguet met en bouteille ses vins de Loire sur les conseils de Marcel Angelliaume, qui lui promet par ailleurs de l’aider dans la création de son entreprise. Il bénéficie des influences positives de Jacques Puisais (fondateur de l’Institut du Goût) et du père Tafonneau, un des meilleurs vinificateurs de Chinon à l’époque (vers 1963). Ces hommes de caractère ont poussé Charles à concrétiser ses projets et à planter les Varennes du Grand Clos, le Clos du Chêne Vert et le Clos de la Cure, entre 1962 et 1976. Non conformiste, Charles Joguet adapte ses techniques viticoles à l’évolution technologique. Il intègre dans sa cave des cuves inox à pigeage dès 1975, utilise des caissettes de 20 kg pour le transport des raisins (pour éviter d’écraser les fruits), etc., et surtout, s’inspire des bourguignons et adopte la culture par cru. Cette méthode, consistant à récolter et à vinifier séparément les raisins et les vins issus de terroirs et de vignes différents, est une innovation dans le Val de Loire. Il plante alors du Cabernet Franc sans porte-greffe en 1982 sur une parcelle de 1 ha de Varennes du Grand Clos afin de recréer les grands vins d’avant le phénomène phylloxéra.

 

Afin de pérenniser son œuvre et pour établir un domaine viticole digne de ce nom, Charles Joguet s’entoure de personnalités aux compétences complémentaires : Michel Pinard en 1983, pour le suivi du vignoble et de la vinification, et la famille Jacques Genet en 1985, pour un partenariat. Animés par leur passion pour le vin de Loire et la vigne, ils sont à l’origine de la renommée actuelle du domaine Charles Joguet. Ces unions ont permis à ce dernier de se consacrer à sa vocation première, celle de peintre. Charles Joguet laisse son domaine aux mains de ses valeureux compagnons en 1997.

 

Parmi les parcelles du domaine figurent celle de Beaumont-en-Véron, 10 ha de terrain siliceux ; celle du Bois de Jaunais (Sazilly), 12 ha de sol alluvionnaire ; celle du Clos de la Cure (Sazilly), 2 ha de terrain argilo-graveleux ; celle des Varennes du Grand Clos, 4 ha de coteaux argilo-calacaro-siliceux ; celle du Clos du Chêne Vert (Chinon), 2 ha de terrain en pente argileux et calcaro-siliceux ; celle du Clos de la Dioterie (Sazilly), 2 ha de terroir argilo-calcaire situé près du chai ; et enfin celle des Varennes du Grand Clos.

Notre sélection de Vins de Loire