MENU
  • Prestige 2011
  • Bourgueil - Lamé Delisle Boucard

  • Bourgueil - Lamé Delisle Boucard

    Domaine des Chesnaies - Prestige 2011

    7.8 / 10 Découvrez la noblesse de cette cuvée, le « prestige » du domaine des Chesnaies. Notre avis  

    Contenance : 75 cl

    Couleur : Rouge

    Cépages : 100% Cabernet franc

    Garde : Vin de grande garde, vous pourrez le déguster avec grand plaisir durant une trentaine d'années voir plus.

    Vendange Manuelle Vieilles Vignes Vin de terroir

  • 9.00€ /bouteille
    Pour l'achat d'un carton de 6 ou 11.00€ à l'unité
    Commandez bouteilles soit 54.00
    Ajouter au panier

    Gagnez ce montant en bon d'achat : Bon d'achat 0.18
7.8/10
  • Presentation Le vignoble est implanté sur les coteaux plein sud de Beauvais, des Brunetières et des Bézards. Le domaine occupe 44 ha de vignes âgées de 35 ans en moyenne. Le terroir est constitué de sols à 60 % argilo-calcaires et à 40 % de graviers. Les cépages se composent de Cabernet Franc (85 %) et de Cabernet Sauvignon (15 %), cultivés dans les normes de l’agriculture raisonnée.

    Selon leurs caractéristiques propres, les parcelles et les terroirs sont vinifiés et élevés séparément. Pour préserver le fruité du raisin et obtenir des tanins souples, les jus issus de graviers sont vinifiés en cuve inox. Les vins provenant des terrains argilo-calcaires sont traités en cuve en bois à tronc conique. Cette catégorie de terroir donne des vins de garde. Cette méthode facilite l’extraction des tanins et de la couleur. Cette fermentation alcoolique est accompagnée de pigeage et de remontage et la macération dure 18 jours. Assemblée en novembre 2007, cette cuvée a été mise en bouteille en avril 2008, après une très légère filtration.
  • Notes de dégustation Le nez est de saison avec des notes végétales évoluées. Son expression aromatique est marquée par des arômes de sous-bois (senteurs de cassis, de fraises des bois et de champignons) avec des nuances confiturées. Cette fragrance fruitée est le résultat d'une récolte à parfaite maturité. La bouche est classique, vive et étoffée, offrant une belle matière aux tanins souples, à la longueur convenable. Cette cuvée laisse une impression durable de richesse reflétant les caractéristiques climatiques de l'année 2011, très chaude et sèche.
  • Accords mets vins Cette magnifique bouteille se mariera avec des plats relevés, surtout du bœuf grillé ou du gibier en civet ou braisé. Il se déguste à 15-16°C.
Qu'en pensez-vous ? J'aime

Aucun avis actuellement


Guide Hachette 2010 :
« Lucien Lamé a constitué en 1968 ce domaine de quarante-trois hectares, doté d’un chai impressionnant où le bois règne en maître. Son gendre, René Boucard, a créé la marque, et ce sont maintenant les petits-enfants, Stéphanie et Philippe, diplômés d’œnologie, qui maintiennent haut le flambeau de cette entreprise. »

Marianne, juillet 2009 :
« C’est la tradition familiale qui marque ici l’attachement au terroir, donc aux valeurs de l’AOC. Heureux successeur d’une belle lignée de vignerons pétris de ce que la viticulture bourgueilloise porte en elle de principes professionnels et d’éthique agricole, Philippe Boucard s’est toujours battu pour l’honneur de la paysannerie française. Sa dévotion à la cause bachique et son engagement au service de l’AOC bourgueil, notamment au travers de responsabilités officielles, n’ont d’égal que la rigueur et la justesse de ses vins. Vins de la mémoire avec les sublimes bourgueils 1921, 1934, 1947 ou 1959 de ses aïeux, bien supérieurs à certains grands crus classés du Bordelais auxquels on peut oser les comparer, et vins du temps présent, toujours fidèles à la maxime de l’œnologue Jacques Puisais, par ailleurs président d’honneur des Mariannes du vin, selon qui « un vin juste doit avoir la gueule de l’endroit et de l’année où il est né et les tripes de celui qui l’a fait ». Une formule inscrite dans la tête des Boucard, transmise de génération en génération depuis l’arrière-grand-père Lamé, que l’on retrouve à chaque millésime dans les vins des Chesnaies, propriété de cette famille depuis 1889. D’instinct, on produit ici du bourgueil qui ne ressemble qu’à du bourgueil, en prenant soin de préserver les nuances des villages de cette appellation, de Saint-Patrice à Restigné et d’Ingrandes-de-Touraine à Benais, où le cépage cabernet franc réalise des prouesses. »

Gault & Millau 2010 :
« Sous le nom Lamé-Delille-Boucard, trois propriétaires exploitent quarante-trois hectares sur des terroirs variés : graviers jeunes, graviers anciens et argilo-calcaires. Les vins sont vinifiés à l’ancienne puis élevés deux à trois ans en chêne. Grâce à une magnifique cave en tuffeaux, il est possible de faire de somptueuses verticales. Ils produisent des bourgueils à l’ancienne et on aime cela. Ce sont des vins pour la garde (on peut cependant les carafer et les déguster sur un bourguignon). »

Notre sélection de Vins de Loire