MENU
  • La Diablesse 2012
  • Chinon - Etienne et Pascale de Bonnaventure

  • Chinon - Etienne et Pascale de Bonnaventure

    Château de Coulaine - La Diablesse 2012

    9.8 / 10 Élégant et harmonieux, ce vin offre une finesse tout en gourmandise. Notre avis  

    Contenance : 75 cl

    Couleur : Rouge

    Cépages : 100% Cabernet franc

    Garde : Belles aptitudes au vieillissement.

    Vieilli en fût de chêne Vendange Manuelle Tri séléctif Vendanges Tardives Vieilles Vignes

  • 22.00€ /bouteille
    Pour l'achat d'un carton de 6 ou 24.00€ à l'unité
    Commandez bouteilles soit 132.00
    Ajouter au panier

    Gagnez ce montant en bon d'achat : Bon d'achat 0.44
9.8/10
  • Presentation Situé en plein cœur de l’AOC Chinon, le Château de Coulaine est une exploitation viticole qui compte aujourd’hui 20 hectares. Ce domaine, issu d’un vignoble ancestral, comprend uniquement des parcelles conduites en culture biologique. La prédominance des coteaux argilo-calcaires sur les plateaux argilo-siliceux s’exprime de façon naturelle et favorise la production de vin de qualité. Le terroir avoisine un faible rendement de 30 hectolitres à l’hectare. Les cuvées, issues de vieilles vignes de 40, 60 et 80 ans, passent un séjour à l’ombre du tuffeau pendant 18 mois dans des fûts de chêne.
  • Notes de dégustation Constitué à 100% de Cabernet Franc, la Diablesse s’appécie par sa fine amplitude aromatique. Des notes de fruits rouges et une pointe d’épice cohabitent dans un bel équilibre. Sa bouche, onctueuse, est marquée par ses tanins harmonieusement mêlés. Ce vin persistant offre une belle finale équilibrée.
  • Accords mets vins Après oxygénation, le Château de Coulaine 2009 se déguste à 16°C sur une côte de bœuf ou une dinde farcie aux marrons.
Qu'en pensez-vous ? J'aime

Aucun avis actuellement


Le Guide Bettane & Desseauve des Vins de France 2013
« Planté en vignes dès le XIVe siècle, ce vignoble a failli disparaître après la grave crise du phylloxéra puisque, de 1902 à 1988, il ne restait qu'un hectare du domaine initial. Heureusement, Etienne de Bonnaventure a ressuscité ce cru historique. L'âge des vignes et le mode cultural tourné vers la bio contribuent au succès grandissant de la propriété. Avec des vins mieux protégés, on serait au sommet de ce que Chinon peut faire. Il faudra comme toujours bien veiller aux conditions de transport et de stockage. »

Le Guide des Meilleurs Vins de France 2013 - RVF
« La propriété est dans la famille Bonnaventure depuis le Moyen Âge et le clos historique du château, le Turpenay, est planté de vignes depuis cette époque. Mais c'est à partir de 1990 qu'Etienne et Pascale de Bonnaventure relancent la vocation viticole du domaine. Ils font ainsi revivre l'esprit des grands vins de Beaumont, la première marche de l'appellation Chinon côté Loire, là où les cabernets, sous l'influence plus océanique, gagnent en dentelle et en finesse de fruits, comparés à ceux de l'est de l'appellation. Coulaine produit aujourd'hui une brillante gamme de chinons bio, conjuguant fruit frais et élégance de texture. Les millésimes, mêmes excessifs, ne gomment pas l'expression des terroirs : la souplesse (argile et silice de Beaumont) dans le Château de Coulaine, et la fermeté fraîche des terres argilo-calcaires dans les Picasses, le Clos de Turpenay (plein sud) et La Diablesse (dans sa version Vieilles Vignes). »

Les Meilleurs Vins de France 2012 - Gault Millau
« Véron, terroir chinonais chanté par Rabelais. Le Château de Coulaine aurait presque pu le recevoir, la vigne y étant cultivée depuis le XVe siècle. Etienne de Bonnaventure le reprend en main en 1988 pour l'agrandir et commencer une production en bio. Aujourd'hui, les 18 hectares en appellation chinon produisent sous trois dénominations différentes : Château de Coulaine, Clos de Turpenay et Bonnaventure. »

Notre sélection de Vins de Loire